logo

SORTIE | Les étinceleurs à La Tohu

Depuis plusieurs années maintenant, j’aime voir les spectacles des finissants de L’École nationale de cirque. Il y a toujours 2 spectacles et cette année, j’ai vu Les Étinceleurs, un spectacle bien exécuté qui bouscule un peu mes habitudes en matière d’art circassien!

« Les enfants sont des énigmes lumineuses » – Daniel Pennac.

Aujourd’hui, alors que tout est chiffré, légiféré, rationnalisé, comment conserver sa capacité d’enchantement? Deux amis clowns, capitaines de l’imaginaire, jouent et inventent, avec leur jeu de blocs, des mondes de bateleurs qui nous donnent à rêver : voici les Étinceleurs. Voilà comment nous est présenté ce spectacle!

LES ÉTINCELEURS 2_photo Roland Lorente

Une mise en scène contemporaine
On est mis dans l’ambiance avant même que le spectacle commence, 2 clowns se donnent la réplique pendant que des as de la voltige nous épatent à la planche coréenne.
La mise en scène du spectacle et les décors sont minimalistes et très contemporains avec des jeux de lumière très intéressants. Les costumes sont sobres et un peu futuristes, imagés mais parfaitement adaptés à l’univers créé qui rappelle parfois les supers héros ou jeux vidéos. L’ensemble, très moderne, pourrait donc en dérouter certains!

Des numéros très aériens
La majorité des artistes a évolué dans les airs : trapèze, corde, ruban ou cerceau aérien ont rythmés le spectacle avec des numéros de belle qualité. J’ai d’ailleurs eu un gros coup de cœur pour le numéro d’ouverture au trapèze, j’ai été impressionnée! J’ai aussi beaucoup aimé le numéro de mât chinois, une fille à la barre, ça fait changement! C’est plus délicat mais tout aussi puissant et fascinant.

Pas de temps mort, enchaînement des numéros est fluide et parfaitement rythmé par le duo des clowns. Numéro de mât chinois, d’équilibre, de roue allemande, diabolo et main à main sur monocycle complètent la mise en scène.

Même si les performances des artistes n’étaient pas uniformes, on ne peut qu’applaudir l’audace et l’originalité de certains numéros et le travail accompli de ces élèves finissants. Une chose est sûre, pour eux ce n’est que le commencement d’une belle carrière et sans nul doute, ils nous éblouiront encore de leur talent.

Les étinceleurs, en alternance avec L’art de la fugue
Jusqu’au 7 juin
Informations et billets sur La Tohu

Bon spectacle!

signature-anne

Rendez-vous sur Hellocoton !