logo

ESCAPADE | L’Abitibi-Témiscamingue et son histoire

En juin dernier, je suis partie découvrir une région que je ne connaissais pas: l’Abitibi-Témiscamingue. J’ai été charmée, comme souvent quand je découvre une région riche en histoire, gens passionnés et paysages magnifiques ! Premier billet de la série, on parle histoire !

abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts7

La Maison Dumulon à Rouyn-Noranda
L’histoire de la région et de la migration des peuples n’aura plus de secrets pour vous quand vous aurez visité la Maison Dumulon, surtout si vous avez la chance d’écouter François. Historien passionné, il connaît toute l’histoire de son coin de pays et partage sa passion sans rechigner ! Explications historiques côtoient donc de nombreux objets centenaires. Les tablettes bien remplies derrière le comptoir permettent de se replonger dans les années 1920 quand le magasin général était un commerce florissant. Un ancien bureau de poste a également été recréé.
Je trouve ce genre d’endroits fascinants ! Difficile de s’imaginer vivre à cette époque quand on est entouré de technologie et produits en tout genre. J’aime deviner l’usage des objets inconnus ou m’extasier devant ceux que je me souviens avoir vus chez mes grands-parents.

abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts8 abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts6

En tout cas, il n’est pas compliqué de comprendre pourquoi le magasin a été construit à cet emplacement : au bord de l’eau, c’est vraiment agréable et plaisant.
Site web et informations

abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts5

L’école du rang II d’Authier
Quelle bonne idée de participer à une classe comme dans les années 1940. Je me suis retrouvée coincée sur un banc d’un petit bureau de bois à écouter les leçons d’une enseignante qui ne rigole pas ! On découvre beaucoup de choses sur la discipline, l’éducation, la façon d’apprendre à écrire ou à compter, de respecter les différentes personnalités du village. Cette visite très vivante est très sympathique, j’ai beaucoup aimé. Et je suis définitivement fan de toutes les vieilles affiches et cartes géographiques.
abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts4

abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts3

Finalement, une chose est sûre, les dictées ont toujours été difficiles !
Site web

abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts1

La cité de l’or et son village, Bourlamaque, à Val d’Or
Impossible de parler d’histoire sans évoquer les mines et notamment la mine d’or de Val d’Or. Dans la mine, on revit le quotidien des travailleurs des années 1930 et plus. La mine a, en effet, été exploitée jusque dans les années 1980. Là encore, la visite est très instructive parce qu’on se met dans la peau des mineurs. Après avoir revêtu tout l’attirail (combinaison, casque, lumière et sa grosse batterie), on s’enfonce dans les entrailles de la Terre.
À quelque 300 pieds sous terre, on perd toutes notions d’espace et de temps. Dans la noirceur et l’humidité, on découvre le travail acharné qu’il faut réaliser pour avoir une chance, un jour de trouver de l’or. J’ai beaucoup aimé la visite, mais, wouaw, quel travail impressionnant, surtout dans de telles conditions !
Le musée et les différents bâtiments que l’on peut visiter sur le terrain valent également le détour. J’ai aimé les explications interactives du musée et j’ai apprécié découvrir le travail réalisé hors de la mine.

cite-de-l-or-val-d-or-blog-montreal-addicts3

abitibi-temiscamingue_blog-montreal-addicts2Crédits photos: Montreal Addicts

La visite peut se continuer avec le village de Bourlamaque. Les maisons historiques du village minier sont magnifiques et très photogéniques. J’aurai pu me balader longtemps entre les maisons et photographier les fleurs et l’architecture si typique. J’ai beaucoup aimé visiter la maison reconstituée et surtout découvrir les secrets coquins ou les détails scabreux !
Site web et informations

L’Abitibi-Témiscamingue, une région à découvrir, définitivement!

signature-anne

Rendez-vous sur Hellocoton !